Excellentia Formation

#1jeune1solution

Publié le 7 Juillet 2021

#1jeune1solution

Le développement de l’alternance :

La loi renforce l’attractivité de l’apprentissage pour le développer rapidement à tous les niveaux de qualification.
Tous les jeunes, âgés de 30 ans ou moins, auront la possibilité d’entrer en apprentissage tout au long de l’année.

Pour les entreprises de moins de 250 salariés qui forment des jeunes en CAP ou en BAC professionnel, une aide unique sera créée pour plus de lisibilité.

Cependant, dans le contexte sanitaire actuel aux lourdes conséquences économiques, le gouvernement, dans le but de protéger et sécuriser l’avenir des jeunes, lance un nouveau plan d’action :

#1jeune1solution
Ce plan vient aussi soutenir les entreprises affaiblies par la crise qui hésitent à embaucher un apprenti.

Le gouvernement a mis en place une aide exceptionnelle au recrutement d’un alternant en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation allant jusqu’au BAC+5. Cette aide s’applique à tout contrat conclu entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2021.


C’est-à-dire que, pour le recrutement d’un salarié en contrat d’alternance, vous pouvez bénéficier d’une aide de 5.000 € pour un alternant mineur ou 8.000 € pour un alternant majeur.

Ainsi, cette aide exceptionnelle couvre 100% du salaire minimum des apprentis de 16 à 20 ans et 80% du salaire des apprentis de 21 à 25 ans révolus. Pour l’entreprise, le coût de l’apprenti est nul ou quasi nul la première année.


Quelles sont les entreprises concernées ?
Pour les entreprises de moins de 250 salariés, aucune condition n’est imposée pour y être éligible.

Les entreprises de plus de 250 salariés doivent quant à elles respecter l’une des deux conditions suivantes :
- Avoir atteint 5% de contrats favorisant l’insertion professionnelle au 31 décembre 2021.
- Avoir atteint 3% d’alternants et avoir augmenté de 10 % le nombre d’alternants dans leur effectif annuel global ; le tout avant le 31 décembre 2021.

 

Qui sont les acteurs concernés ?

L’Alternant, l’Entreprise, l’OPCO en charge, et L’ASP (agence de service de paiement des aides public)

 

Procédure à suivre :

Une aide est accessible facilement avec des démarches simplifiées :

 

L’entreprise transmet le contrat à l’opérateur de compétences, celui-ci l’enregistre et le transmet à l’agence de service de paiement. Une fois traité par cette dernière, un courriel de validation sera envoyé à l’entreprise avec les identifiants de connexion à un compte mis à disposition par l’OPCO. Une fois connecté sur le compte, l’entreprise y inscrit son RIB et un 1er paiement est effectué.

 

Pour les contrats d’apprentissage, les paiements suivants sont soumis aux contrôles du versement des salaires via les DSN mensuelles. Une fois contrôlés, le suivi des prochains paiements s’effectue sans problème.

Pour les contrats de professionnalisation, l’entreprise doit adresser les bulletins de salaire chaque mois à une adresse dédiée.

 

À la différence, les entreprises de plus de 250 salariés ont un formulaire et une déclaration sur l’honneur à envoyer en plus.

 

Quand auront lieu les 1ers paiements ?

Le premier versement se fera au plus tôt à partir de début novembre pour les contrats d’apprentissage et début décembre 2020 pour les contrats de professionnalisation. Les paiements seront à suivre sur le compte mis à disposition à l’entrepreneur par l’OPCO.

 

Au-delà de l’aide financière, les apprentis auront deux fois plus de temps pour trouver un contrat d’apprentissage :

 

Les jeunes bénéficient maintenant de 6 mois pour signer un contrat d’apprentissage après le début de leur formation en CFA.
Cette mesure s’applique pour les jeunes entrant en formation en CFA entre le 1er août et le 31 décembre 2021.

 

Découvrez dès à présent notre titre Pro et préparez-vous pour la rentrée 2022.

> Assistant(e) d'administration commercial(e) et de communication

 

Source : Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion, Opco-2i